La greffe de barbe en Tunisie est une alternative vers laquelle se tournent de plus en plus d’hommes insatisfaits de leur pilosité faciale. Cette procédure chirurgicale est devenue une spécialité locale, au même titre que nombreux autres types de chirurgie esthétique.

Une belle barbe bien fournie et régulière a toujours été un atout de charme physique pour les hommes. Elle confère un air respectable et véhicule une image de maturité très utile dans divers milieux sociaux.

Si l’opération qui permet d’aboutir à une telle pilosité est relativement simple, il convient toutefois d’en connaitre les détails et les implications, surtout lorsque l’on y pense pour soi-même. Découvrez ici tout ce qu’il faut savoir sur la greffe de barbe en Tunisie.

La greffe de barbe en Tunisie : une intervention chirurgicale

Qu’est-ce que c’est ?

La greffe de barbe en Tunisie est une opération chirurgicale invasive d’ordre esthétique. Elle a pour objectif de combler le manque de pilosité dans la zone sur le bas du visage, dans la zone des joues et du menton.

Également appelée implant de barbe, elle constitue généralement l’ultime recours pour afficher une pilosité faciale satisfaisante. Il faut un chirurgien qualifié pour la pratiquer, dans un hôpital ou un centre de soins spécialisé.

La greffe de barbe peut se faire suivant 3 méthodes différentes de transplantation capillaire :

  • La technique Follicular Unit Transplantation (FUT) ;
  • La technique Follicular Unit Extraction (FUE) ;
  • La technique Direct Hair Implantation (DHI) qui est détaillée ci-dessous.

A qui s’adresse l’intervention ?

Une greffe de barbe en Tunisie est généralement proposée aux hommes présentant certains troubles naturels ou accidentels de la pilosité faciale. Il peut s’agir d’un homme :

  • Imberbe ;
  • À faible densité pileuse ;
  • Ayant des trous dans la barbe ;
  • Présentant une cicatrice sur les joues ou le menton.

Les greffons sont retirés du cuir chevelu. Par conséquent, le patient souhaitant une greffe de barbe doit disposer d’une chevelure fournie ou sans problème de pousse.

La préparation de l’intervention

Comme pour toute intervention chirurgicale, il est nécessaire de bien se préparer pour que la greffe de barbe en Tunisie se déroule dans des conditions optimales.

Des consultations et des photographies

La première étape de préparation de l’intervention consiste en des consultations auprès du spécialiste. Les objectifs principaux sont de :

Des photographies doivent aussi être effectuées avant l’acte chirurgical afin d’avoir un élément de comparaison au moment d’apprécier les résultats. Les consultations incluent des échanges avec l’anesthésiste afin de s’assurer qu’il n’existe pas de contre-indication à la procédure dans son ensemble.

Des consignes médicales

Un traitement antibiotique est prescrit dans le cadre de la greffe de barbe en Tunisie, pour éliminer ou réduire les risques d’infection et de fièvre. Ce traitement doit débuter la veille de l’intervention et se poursuivre jusqu’à 4 jours après.

Il est aussi important de procéder à un nettoyage capillaire avec un antiseptique. Cela permet d’éliminer tout agent pathogène susceptible de causer des complications.

Enfin, la veille et le jour même de l’opération, il est interdit au patient de consommer de l’alcool, du café, du tabac ou tout autre excitant.

Le déroulement de la greffe de barbe

Les techniques de greffe de barbe en Tunisie

Il existe 3 techniques principales de greffe de barbe en Tunisie comme dans le reste du monde :

Il existe aussi une technique dite IFA (Implantation Folliculaire Automatisée). Elle reprend les principes des méthodes FUT et FUE, excepté le fait que tout se fait automatiquement grâce à une machine. Indépendamment de la technique employée, une greffe de barbe porte sur 500 à 1 500 greffons.

La procédure

L’opération de greffe de barbe en Tunisie se déroule en 2 ou 3 étapes, selon la méthode choisie. La première est la phase de prélèvement. Il est nécessaire de raser la zone concernée, partiellement ou totalement dans le cas d’une FUE.

Le chirurgien se sert ensuite de micro poinçons dotés de lames en saphir ou en acier pour procéder à l’extraction des greffons. Pour la technique DHI, il se sert plutôt d’un stylo d’implantation.

La deuxième étape consiste en un tri des greffons, applicable uniquement dans le cadre des techniques FUT et FUE. Le chirurgien identifie les greffons exploitables. Vient ensuite la troisième étape, l’implantation.

Dans le cas d’une FUE ou d’une FUT, plusieurs intervenants effectuent simultanément l’implantation des unités folliculaires. Pour une DHI, un seul spécialiste est requis, car il faut implanter chaque greffon de façon précise, en contrôlant la densité, la profondeur et l’angle d’implantation.

Pour ce qui est de la durée de la greffe de barbe, il faut compter entre 5 et 6 heures, la greffe par FUE étant considérée comme la méthode la plus longue. Il faut toutefois garder à l’esprit que la durée de l’opération varie en fonction de 2 facteurs : la surface à implanter et la densité recherchée.

Toute la procédure s’effectue sous anesthésie et le patient ne ressent aucune douleur.

La Tunisie : une destination de choix

Faire sa greffe de barbe en Tunisie est sans aucun doute le meilleur choix possible en la matière, et de nombreux candidats font ce choix chaque année pour cette intervention.

Le pays dispose en effet d’infrastructures hospitalières mondialement réputées et qui abritent des chirurgiens esthétiques comptant parmi les meilleurs au monde.

Le rapport qualité-prix est le meilleur qui soit, et on peut s’offrir une large variété d’opérations chirurgicales esthétiques pour bien moins cher qu’en Europe. De quoi réaliser des économies substantielles tout en obtenant pleine et entière satisfaction.

Les suites de l’intervention

Les cicatrices

Bien qu’il s’agisse d’un acte chirurgical indolore, la greffe de barbe laisse des cicatrices. Il est possible qu’un œdème survienne au cours des heures suivant l’intervention. Toutefois, il disparaîtra entre 2 et 6 jours.

Il est aussi habituel que des croutes se forment sur la zone traitée pendant les premiers jours. Elles chutent d’elles-mêmes puis disparaissent entre 7 et 10 jours plus tard. Le patient peut commencer à se laver le visage et les cheveux 3 jours après la greffe de barbe en Tunisie.

La période de convalescence

Il est possible de reprendre ses activités quotidiennes dès le lendemain de l’intervention car la greffe de barbe ne nécessite donc pas un long arrêt de l’activité professionnelle du patient. Cependant, le médecin peut indiquer des prescriptions spéciales quant au sport et à certaines autres activités.

Les résultats à espérer

Les résultats de la greffe de barbe en Tunisie se manifestent en fonction des facultés génétiques du patient, car ce sont ses propres poils qui lui sont implantés. Leur volume et leur vitesse de croissance demeureront donc intacts.

Après 3 mois

Les cheveux transplantés tombent pour la plupart entre 2 et 3 semaines après l’intervention. Il ne faut pas s’en inquiéter, car il s’ensuit une repousse permanente.

Après 6 mois

Il est déjà possible de voir le nouvel aspect de la barbe. A ce stade, plus rien ne peut normalement empêcher la formation d’une barbe fournie et régulière.

Après 12 mois

Après 1 an, les résultats définitifs sont présents. La barbe atteint sa maturité et les poils implantés sont définitivement intégrés avec ceux déjà présents, ce qui correspond au résultat harmonieux d’une greffe de barbe en Tunisie.

Devis en ligne gratuit et
sans engagement