Comment bien choisir des prothèses mammaires ?

L’augmentation mammaire fait partie des opérations stars du domaine de la chirurgie esthétique. Chaque année, des millions de femmes à travers le monde y ont recours pour obtenir la poitrine de leurs rêves. Et pour cause, cette intervention de chirurgie plastique n’a plus à faire la preuve de son efficacité. Toutefois, la majorité des patientes candidates à l’augmentation mammaire est angoissée à l’idée de bien choisir ses prothèses mammaires

En effet, la satisfaction de la patiente dépend en grande partie d’un choix avisé en ce qui concerne les prothèses, qu’il s’agisse du type de prothèses ou de leur taille. Afin de vous aider à aborder sereinement cette opération de chirurgie plastique, Medicalys vous invite donc à découvrir en détail toutes les informations essentielles pour bien choisir des prothèses mammaires. Suivez le guide !


Découvrez les bonnes questions à se poser pour choisir le meilleur type de prothèses mammaires


Pour une augmentation mammaire réussie, la première étape est de bien choisir ses prothèses mammaires. Mais, avant même de parler de taille, il est important de s’interroger sur le type de prothèses car les alternatives sont nombreuses et permettent de répondre à des envies et besoins variés. Medicalys vous propose de faire le point sur les différents types de prothèses possibles. 

Différents types de prothèse mammaires

Différents types de prothèses mammaires

 

Choisir des prothèses mammaires : implants salins ou implants en silicone ?


La première décision à prendre concernant vos prothèses mammaires est de choisir si vous préférez des implants salins ou des implants en silicone (qui sont le plus fréquemment posés). Ces deux types d’implants présentent des avantages différents, nous vous proposons de vous les exposer. 

Concrètement, les implants salins, qui sont constitués de sérum physiologique, offrent l’avantage d’engendrer une cicatrice plus petite que les implants en silicone. Ils permettent également au chirurgien esthétique d’adapter leur volume aux souhaits de la patiente pendant l’intervention car c’est le chirurgien qui procède à leur remplissage lors de la chirurgie. Ils sont donc particulièrement appréciés des patientes souhaitant corriger une asymétrie de la poitrine. Toutefois, ils sont très rarement posés dans le cas d’une reconstruction mammaire ou chez des patientes très minces car ils présentent plus d’irrégularités que des prothèses en silicone. En outre, c’est leur dégonflement qui indique qu’il est temps de les changer. La fuite du sérum physiologique ne présente aucun risque pour la santé, car il est parfaitement assimilé par l’organisme, toutefois, cela peut engendrer une gêne esthétique pour les patientes. 

Les implants en gel de silicone, qui sont constitués d’un polymère de silicone, offrent quant à eux l’avantage d’avoir un effet très naturel sur le plan visuel comme au toucher. Au fil du temps, ils font preuve d’une excellente résistance puisqu’ils conservent leur forme et qu’ils présentent moins de risques de dégonflement que les implants salins. Par ailleurs, de nombreuses tailles et formes de prothèses en gel de silicone sont proposées ce qui permet de répondre à toutes les envies des patientes. Enfin, pour savoir quand les changer, il suffit d’avoir recours à une mammographie. Tous ces atouts ont permis aux implants en gel de silicone d’avoir la préférence des patientes et des chirurgiens esthétiques. 

 

Choisir des prothèses mammaires : prothèses mammaires rondes ou anatomiques ?


Prothèses mammaires rondes ou anatomiques, c’est la question qui hante toutes les candidates à l’augmentation mammaire, en tout cas, celles en quête d’un résultat naturel. En effet, longtemps, les prothèses anatomiques ont été considérées comme la meilleure alternative pour obtenir une poitrine à l’allure plus vraie que nature. En effet, leur forme en goutte d’eau, proche de celle du sein, permet d’obtenir un volume principalement dans le bas du sein. L’aspect est donc très naturel et elles conviennent bien aux patientes très minces ou à la peau très fine. Toutefois, par rapport à des prothèses rondes, elles présentent des risques de rotation (minimes) et ont une durée de vie un peu moins longue.

Les prothèses mammaires rondes ont, quant à elles, beaucoup progressé ces dernières années. De nos jours, elles permettent ainsi d’obtenir une grande amplitude de résultats, du plus naturel au plus exubérant. Ces dernières, qui donnent du volume dans la partie haute et basse du sein, sont ainsi particulièrement recommandées aux femmes qui souhaitent corriger une légère ptôse mammaire ou qui ont perdu du volume dans la partie haute du sein. Elles sont également idéales pour les femmes qui désirent afficher un décolleté plus bombé. Enfin, elles restent une bonne alternative pour les femmes désirant un effet naturel car leur côté prononcé peut-être atténué en optant pour une projection basse ou modérée.

Prothèses mammaires rondes ou anatomiques

Prothèses mammaires rondes ou anatomiques

 

Choisir des prothèses mammaires : implants lisses ou micro-texturés ?


Les prothèses mammaires avec une enveloppe lisse permettent d’obtenir un effet au toucher très naturel et évitent, par rapport aux prothèses macro-texturées (non autorisées en Tunisie), de ne pas engendrer de plis visibles sous la peau. Toutefois, elles sont difficiles à poser pour les chirurgiens esthétiques, car glissantes, et elles sont non adhérentes, ce qui implique plus de risque de migration de la prothèse une fois posée. 

Les prothèses mammaires micro-texturées, quant à elles, sont, à notre sens, le meilleur compromis. Elles sont d’ailleurs le type de prothèses le plus fréquemment posées en Tunisie. Concrètement, les prothèses mammaires micro-texturées offrent l’avantage aux patientes de bénéficier d’un toucher lisse et ultra-naturel tout en permettant un minimum d’adhérence des tissus autours de la prothèse. Elles restent donc bien en place tout en étant synonyme d’un aspect esthétique zéro défaut ! C’est le combo parfait !

 

Choisir des prothèses mammaires : quelle position choisir ?


En matière d’augmentation mammaire, l’effet final qu’aura la prothèse dépend également de la position choisie pour cette dernière. Trois options sont possibles : rétro-glandulaire, rétro-musculaire ou en dual plane

Dans le détail, la position rétro-angulaire est celle qui offre les suites opératoires les plus douces car la prothèse est posée devant le sein. Elle offre également l’avantage de ne pas bouger lors de la contraction des muscles pectoraux et permet de corriger une ptôse mammaire débutante. En revanche, à long terme, elle accélère l’affaissement du sein et son effet peut être moins naturel si la patiente est très mince ou si elle perd du poids. En effet, les bords de l’implant sont alors plus visibles, notamment au niveau du décolleté. 

La position rétro-musculaire, c’est-à-dire derrière le muscle, est synonyme d’un effet très naturel car l’épaisseur du muscle masque le bord supérieur de la prothèse. Son toucher est également très satisfaisant car la prothèse, qui est couverte par le muscle, est moins perceptible. Enfin, elle prévient les risques de ptôse mammaire. Toutefois, il est important de noter, qu’en cas de ptôse mammaire déjà amorcée, le résultat peut-être à moyen terme disgracieux car la prothèse ne descendra pas avec la glande mammaire. De plus, les suites opératoires d’une augmentation mammaire avec position rétro-musculaire sont plus douloureuses que celle de la position rétro-glandulaire. 

La dernière option est la position Dual plane ou bi-plan, c’est-à-dire que la prothèse est positionnée en haut derrière le muscle et en bas derrière la glande. Il s’agit d’un bon compromis entre les deux précédentes options qui font d’elle la position préférée des chirurgiens esthétiques. En effet, elle permet de répondre aux besoins des patientes très minces, souffrant d’une ptôse mammaire débutante ou désirant un gros volume d’implants. Il s’agit de la technique offrant sur le long terme les meilleurs résultats esthétiques, néanmoins, toutes les patientes ne sont pas éligibles pour le Dual plane.  Sachez alors que le chirurgien esthétique sera le meilleur guide pour vous indiquer la méthode la plus adaptée à vos besoins. 

 

Découvrez les clés pour bien choisir la taille des implants mammaires


Vous disposez à présent de toutes les informations clés pour bien choisir votre type d’implants. Mais avant de vous lancer dans une augmentation mammaire, il faut encore que vous choisissiez la taille de vos prothèses. Une nouvelle fois, ce n’est pas une mince affaire et cela est source d’angoisse et de stress pour un grand nombre de candidates à l’augmentation mammaire. Medicalys vous propose de découvrir les astuces pour bien choisir la taille de vos implants afin d’obtenir un résultat gracieux. 

 

1- Bien comprendre les facteurs qui déterminent la taille du soutien-gorge


Un grand nombre de candidates à l’augmentation mammaire ont en tête une taille de soutien-gorge plus qu’un volume mammaire. Ainsi, lorsqu’elles se rendent chez le chirurgien esthétique, elles pensent savoir, à tort, le volume qu’elles souhaitent. Pourtant avant de décider quelle taille de soutien-gorge obtenir, il est important de comprendre comment celle-ci se calcule. Concrètement, cette dernière se décompose en deux facteurs : le tour de dos (juste sous la poitrine) et la profondeur de bonnet. 

Dans le détail, le tour de dos correspond à un chiffre (85,90,95, ect) et la profondeur de bonnet s’exprime en lettre (A,B,C,D,E, ect). Le calcul pour cette dernière est le suivant, tour du dos moins tour de poitrine. Ainsi, pour un bonnet A, la différence est de 13cm, pour un bonnet B, la différence est de 15cm, pour un bonnet C, la différence est de 17 cm, pour un bonnet D, la différence est de 19cm pour un bonnet D et 21cm pour un bonnet E. 

Au final, ces chiffres sont peu parlants et ne sont pas synonymes d’un même effet pour une taille de soutien-gorge équivalente. Il est donc important de comprendre qu’il ne faut pas s’arrêter à une taille de soutien-gorge mais plutôt de penser à l’effet escompté. Dans le doute, le chirurgien esthétique sera à même de vous accompagner et de vous aiguiller afin que vous obteniez la taille de poitrine conforme à vos attentes. 

 

2- Prendre en compte sa morphologie


Nous venons de le voir, une taille de soutien-gorge ne veut rien dire dans l’absolu. Il est important de prendre en compte ce raisonnement lorsque c’est un volume de prothèses qui est attendu car une amie d’une amie a bénéficié de ce volume (par exemple 450ML) et que c‘est l’effet que vous souhaitez. En effet, le rendu final de la prothèse mammaire va principalement dépendre de votre morphologie. Ainsi, des prothèses mammaires de 250ML paraîtront toujours plus volumineuses sur une patiente mince qu’une patiente plus corpulente. 

Pour obtenir à coup sûr l’effet escompté, nous vous recommandons donc d’oublier les chiffres et de vous concentrer plutôt sur des photos de patientes avant après augmentation mammaire. Pour ce faire, nous vous invitons à sélectionner des patientes dont le résultat d’augmentation mammaire vous convient et qui ont le même type de corpulence que vous. Cela permettra au chirurgien esthétique de bien comprendre vos attentes.  

 

3- Faire des simulations à la maison


Enfin, le meilleur moyen de bien choisir votre taille de prothèses mammaires est d’effectuer quelques exercices pratiques. Avant votre rendez-vous chez le chirurgien esthétique, vous pouvez ainsi effectuer des simulations en mettant du riz dans des sachets que vous glisserez dans votre soutien-gorge. Vous aurez ainsi une idée du poids potentiel d’une prothèse mammaire ainsi qu’une approximation du rendu esthétique en termes de volume. Vous pourrez alors ajouter ou enlever du volume au gré de vos envies. Cette étape préliminaire vous permettra d’arriver chez le chirurgien esthétique avec une idée plus fine de ce que vous voulez.

Néanmoins, sachez qu’une fois dans le cabinet du chirurgien esthétique, ce dernier vous proposera d’essayer des prothèses qui vous permettront de visualiser concrètement les résultats possibles. Ces dernières, qui ressemblent à de vrais seins, tant dans leur forme que dans leur poids, sont le meilleur moyen de prendre conscience des options qui s’offrent à vous. Une simulation sur ordinateur sera également réalisée. Vous n’avez donc pas à craindre d’être déçue du résultat car de nombreuses étapes vous permettront d’être sûre de votre choix.

Devis en ligne gratuit et
sans engagement

phone
Attention, c’est bientôt la fin de la Promotion!

N’attendez pas et profitez d’une réduction exceptionnelle sur toutes les interventions avant la fin de la promo.

Cadeau