Quel type d’implant mammaire choisir ?

Après une mûre réflexion, vous avez décidé de bénéficier d’une augmentation mammaire afin d’offrir à votre poitrine le volume de vos rêves. Mais alors qu’il est temps de vous jeter à l’eau, vous ne savez pas comment choisir votre implant mammaire. Et pour cause, pour obtenir le résultat escompté, de nombreuses caractéristiques sont à prendre en compte lors du choix des implants mammaires. Medicalys vous propose donc de découvrir tous les facteurs à impérativement analyser pour bien choisir son implant mammaire mais aussi les bonnes questions à se poser pour être sûre de ne pas se tromper ! Suivez le guide. 


Découvrez les différentes caractéristiques des implants mammaires

Dans l’imaginaire collectif, bien choisir ses implants mammaires se résume au choix de la taille de ces derniers. Pourtant, la réalité est un peu plus compliquée car, dans le cadre d’une augmentation mammaire, la taille est loin d’être l’unique facteur à prendre en compte. Medicalys vous invite à découvrir en détail toutes les caractéristiques à ne pas négliger pour bien choisir ses implants mammaires. 

 

Choix implant mammaire : prothèses rondes ou prothèses anatomiques ?

Lorsqu’une augmentation mammaire est envisagée, la première étape dans le choix des prothèses consiste à déterminer quel type d’implants mammaires répondra le mieux à vos attentes : implants mammaires ronds ou implants mammaires anatomiques. Chacune de ces options présente des avantages. Découvrez-les ! 

 

Les prothèses mammaires rondes :

Les implants mammaires ronds sont, comme leur nom l’indique, ronds. Pendant longtemps, ces derniers ont souffert d’une image au rendu artificiel. Toutefois, ces dernières années, les prothèses mammaires rondes ont beaucoup évolué et elles permettent aujourd’hui d’obtenir un résultat très naturel (d’autres paramètres permettant d’ajuster avec précision leur effet). Sur le plan pratique, les prothèses rondes sont particulièrement adaptées aux patientes présentant originellement un minimum de volume mammaire, celles présentant des seins “vidés” à la suite d’une grossesse (c’est à dire vide dans la partie haute du sein) ou encore, des femmes souffrant d’un début de ptôse mammaire. En effet, grâce à leur forme ronde, qui donne des seins en forme de pomme, elle comblent le déficit de volume dans la partie haute et basse du sein. Elles sont également recommandées aux patientes en quête d’un décolleté plongeant.

 

Les prothèses mammaires anatomiques :

Les prothèses mammaires anatomiques ont longtemps été considérées comme l’option de référence pour obtenir une augmentation mammaire à l’effet naturel. En effet, grâce à leur aspect en forme de goutte, elles offrent à la patiente un résultat plus vrai que nature. Ces implants mammaires qui comblent le déficit de volume dans la partie basse du sein sont par ailleurs recommandés aux patientes très minces ou ayant la peau particulièrement fine. Les prothèses mammaires anatomiques sont aussi privilégiées par les chirurgiens esthétiques en Tunisie dans le cadre d’une chirurgie reconstructive consécutive à une mastectomie préventive. En revanche, contrairement aux prothèses mammaires rondes, elles présentent des risques de rotation. Bien que minimes, ils existent.

 

Choix implant mammaire : prothèses en silicone ou solution saline ?

Une fois la forme de l’implant choisie, il est temps de vous concentrer sur sa composition. Deux options s’offrent à vous : les prothèses en gel de silicone ou les prothèses mammaires remplies de solution saline. De nos jours, les implants en gel de silicone sont les plus répandus. Ils permettent en effet d’obtenir un aspect visuel et au toucher très naturel. Dans le détail, ils bougent et réagissent quasiment comme des seins naturels. Par ailleurs, le gel de silicone cohésif ne présente pas de risque pour la patiente en cas de fuite. Et pour cause, il est compact, ce qui exclut sa propagation dans le corps en cas de rupture accidentelle de l’enveloppe. Les prothèses remplies de solution saline (ou sérum physiologique), quant à elles, sont remplies d’une solution d’eau salée dont la concentration est identique à celle présente dans le corps. En cas de rupture accidentelle de la prothèse, le patient n’a pas à craindre la moindre complication car le liquide est naturellement absorbé et éliminé par le corps. En revanche, sur le plan esthétique, le sein apparaîtra “dégonflé”. Par ailleurs, le résultat d’une augmentation mammaire avec prothèses remplies de solution saline est souvent jugé moins naturel qu’avec des prothèses mammaires en gel de silicone. En effet, en raison de l’aspect légèrement liquide du sein, qui peut être associé à des plis, l’aspect peut être moins réaliste. 

 

Choix implant mammaire : projection basse, moyenne ou haute ?

Pour obtenir un résultat d’augmentation mammaire esthétique et parfaitement conforme à vos attentes, il est important de prêter attention au niveau de projection de votre prothèse, que l’on désigne aussi par profil. Concrètement, cela correspond à la forme et la proportion qu’auront les implants vus de côté. Dans le détail, deux implants mammaires peuvent avoir la même taille mais peuvent avoir un rendu différent d’une personne à l’autre en fonction de la morphologie originelle de la patiente et de la projection choisie. Cela signifie que plus la projection est haute, plus la poitrine sera projetée vers l’avant au niveau du thorax et sera donc volumineuse. Pour un résultat naturel, il est ainsi recommandé d'opter pour une projection basse à modérée, particulièrement si la patiente est naturellement dotée de grands seins. En revanche, si la candidate à l’augmentation mammaire dispose d’une petite poitrine, elle peut choisir un profil plus important pour que son augmentation mammaire se remarque plus. Au final, c’est le niveau de projection de l’implant qui va déterminer le bonnet du soutien-gorge et donc le volume global de la poitrine après augmentation mammaire. 

 

Choix implant mammaire : une large offre de volumes

Enfin, la taille des implants est évidemment un facteur clé. De nombreuses tailles d’implants pourront vous être proposées par le chirurgien esthétique. Au moment de la choisir, il sera néanmoins important d’avoir en tête que le volume choisi viendra s’ajouter à celui originellement présent. Le meilleur moyen de ne pas se tromper dans le choix de la taille des implants est donc de procéder à des essais de prothèses dans le cabinet du chirurgien esthétique.  

 

Découvrez 3 facteurs clés à prendre en compte pour bien choisir son implant mammaire

Vous connaissez à présent les différentes caractéristiques qui déterminent le choix d’une prothèse. Néanmoins, la connaissance de ces dernières ne suffit pas, à elle seule, pour bien choisir ses prothèses mammaires. Il est également important de prendre en compte 3 facteurs clés que Medicalys vous propose de vous dévoiler.  

 

1-Prendre en compte votre anatomie

Pour bien choisir ses implants mammaires, il est essentiel de tenir compte de votre anatomie. En effet, pour obtenir un effet aussi naturel qu’esthétique, il faut veiller à choisir une taille d’implant correspondant à votre taille de poitrine. Pourquoi ? Car si le chirurgien esthétique met en place un implant mammaire plus grand que nécessaire, les seins apparaîtront trop proches l’un de l’autre et ressortiront trop sur le côté, au niveau des aisselles. Il en sera de même si le choix se porte sur une prothèse mammaire trop petite. Pour bien choisir sa prothèse mammaire, il est donc indispensable de bien identifier les dimensions de votre poitrine afin de choisir une prothèse qui correspond (indépendamment de son volume ou de sa projection).  

 

2-Choisir avec attention le positionnement des implants mammaires

Une fois votre prothèse mammaire choisie, pour obtenir un résultat conforme à vos espérances, il est essentiel de bien choisir le positionnement de vos implants mammaires. Ce dernier va en effet déterminer le rendu final de votre opération de chirurgie esthétique. Il existe trois positionnements possibles dans le cadre d’une augmentation mammaire : la position rétro-musculaire, la position rétro-glandulaire et la position dual plane. Chacune de ces techniques présente des atouts mais le choix de l’une plutôt que l’autre doit être fait en fonction de la morphologie de la patiente.

 

La position rétro angulaire 

La position rétro angulaire consiste à placer les implants mammaires derrière la glande mammaire et devant le muscle pectoral. Cette technique, qui est la moins douloureuse des trois techniques, implique pour un résultat naturel, que la patiente présente une épaisseur de glande suffisamment importante pour masquer les prothèses. Elle est donc plutôt recommandée pour les patientes qui souhaitent un petit volume. 

 

La position rétro-musculaire 

La position rétro-musculaire consiste pour sa part à mettre en place les implants derrière la glande et derrière le muscle pectoral. Elle offre un camouflage idéal aux implants quel que soit le volume choisi ou la qualité de peau de la patiente. Toutefois, les suites opératoires de cette dernière sont beaucoup plus douloureuses que la position rétro-musculaire. 

 

La position en dual plane

La position en dual plane est celle qui est la plus fréquemment préconisée, lorsque c’est possible. En effet, cette dernière, qui consiste à placer la prothèse derrière le muscle pectoral pour la partie haute du sein et derrière la glande pour la partie basse est celle qui offre le meilleur compromis : un résultat naturel et des suites opératoires relativement douces (comparées à la position rétro-musculaire). Toutefois, sachez que seul le chirurgien esthétique est habilité à vous indiquer la meilleure position pour vos prothèses mammaires en fonction de votre morphologie.  

 

3-Bien évaluer le résultat attendu

Enfin, pour bien choisir ses prothèses mammaires, il est indispensable d’avoir une idée précise du résultat attendu et d’en faire part clairement au chirurgien esthétique. Demander, par exemple, une taille de prothèse plutôt que présenter une photo, est une mauvaise idée car d’une femme à l’autre le résultat de prothèses d’un même volume peut varier. Et pour cause, en fonction de la morphologie de la patiente et de son volume originel, l’aspect final sera différent. Nous vous recommandons donc de choisir la photo, par exemple d’une star, ayant la même morphologie que vous et présentant le volume mammaire que vous désirez. De cette façon, le chirurgien esthétique pourra évaluer avec précision le résultat attendu !

Devis en ligne gratuit et
sans engagement

phone
Attention, c’est bientôt la fin de la Promotion!

N’attendez pas et profitez d’une réduction exceptionnelle sur toutes les interventions avant la fin de la promo.

Cadeau